A propos de nous

Notre passion

A) Notre Terroir : Le terroir dA�signe ici non-seulement les qualitA�s de nos sols, mais aussi les multiples facteurs associA�s qui nous offrent les conditions exceptionnelles dont nous jouissons pour la culture et le traitement du tabac.

La plantation de tabac de la famille Reyes est situA�e dans la vallA�e du Yaque, la��A�quivalent dominicain de la fameuse zone de Vuelta Abajo A� Cuba. Le climat y est idA�al pour la culture du tabac la plupart du temps car la rA�gion reA�oit en moyenne 145 cm (65 po) de pluie chaque annA�e, mais la��aspect le plus distinctif, ca��est la diminution des prA�cipitations A� une moyenne mensuelle de 5 cm (2po) de novembre A� mai, couvrant de la croissance jusqua��au sA�chage des feuilles de tabac. Ces caractA�ristiques et les riches composants des sols font de la vallA�e du Yaque un des meilleurs endroits au monde pour cultiver, vieillir, fermenter et sA�cher le tabac A� cigares.

B) Nos feuilles-croissance, sA�chage, fermentation, sA�lection et vieillissement.

La culture des plantes de tabac, commence normalement en novembre, quand la saison des ouragans se termine, et les derniA?res coupes ont normalement lieu en mars.

La saison 2010-2011 a A�tA� une des plus prolifiques de ces derniA?res dA�cennies. La��automne a A�tA� chaud et sec de jour, avec des nuits plus fraA�ches, la rosA�e matinale na��a commencA� qua��A� la fin dA�cembre, limitant fortement les moisissures, et il na��a pas plu ni durant les coupes, ni pendant la cruciale pA�riode du sA�chage. La saison des pluies arriva juste A� temps pour le commencement des diffA�rentes fermentations qui nA�cessitent de la��humiditA�, faisant ainsi culminer une saison parfaitement chorA�graphiA�e au niveau du climat.

C) Confection des Puros de Hostos

Tous nos cigares sont A�laborA�s A� la main, au cA�ur du pays du tabac, Santiago de los Caballeros.

Santiago, la deuxiA?me ville en importance de la RA�publique Dominicaine avec une population de plus da��un million da��habitants, possA?de la��environnement parfait pour A�laborer des cigares.

Dans cet A�crin de presque quatre siA?cles de savoir-faire et de culture, et de nombreuses familles de a�?torcedoresa�? qui remontent A� plus de cinq gA�nA�rations, nos cigares sont A�laborA�s aux rythmes enivrants du merengue, dans les magnifiques effluves des fins tabacs et du savoureux cafA� dominicain.

La fabrique des Reyes est gA�rA�e par Augusto, cadet de LA�o, et compte plus de 500 a�?torcedoresa�?, mais seuls 24 hommes et femmes ont A�tA� sA�lectionnA�s pour A?tre les artisans des Puros de Hostos.

AprA?s avoir assemble a main chaque cigare selon le savant mA�lange de feuilles qui lui ont A�tA� assignA�es par le a�?capataza�? (contremaA�tre), la��expert a�?torcedora�� complA?te son A�uvre da��art en plaA�ant la cape, une feuille souple dA�licate et soyeuse. Commence alors une sA�rie de contrA?les rigoureux de qualitA� au cours desquels jusqua��A� 10 % de nos cigares sont rejetA�s et leurs tabacs rA�utilisA�s dans nos emblA�matiques emballages, dans lesquels nous utilisons du tabac en vrac pour protA�ger les cigares A� la place des A�tuis en cellophane.

d) SA�lection finale et emballage

Quand nous recevons une commande, la quantitA� requise de cigares est sortie de nos caves pour les emmener a un processus final de classification par couleur, selon les diffA�rents tons des capes.

Plus de 100 cigares sont places cA?te A� cA?te, pour les rA�organiser par groupe de 20 pour assurer la��homogA�nA�itA� des tons de brun. Notre VP Logistique et OpA�rations, Jean-Michel Louis, Belge da��origine mais Dominicain de cA�ur, est responsable de la formation des superviseurs de contrA?le de qualitA� dont la passion est da��assurer qua��A� chaque fois oA? la��on ouvre la��une de nos boA�tes, le plaisir offert aux yeux na��aura da��A�gal que le goA�t exquis de nos cigares.

Il ne reste plus qua��A� placer les anneaux, la fiA?re bague des Puros de Hostos, une A�ventuelle deuxiA?me bague si le produit est personnalisA�. Enfin, la marque caractA�ristique des Puros de Hostos consiste A� placer les cigares bien serrA�s sur un lit de tabac A� la��intA�rieur da��un boA�tier de cA?dre, et ca��est bien plus qua��un choix esthA�tique. En dA�gustation A� la��aveugle, je peux facilement distinguer les cigares qui ont A�tA� emballA�s dans du cellophane de ceux qui ont A�tA�s emballA�s dans notre tabac. La��arA?me du bois des boites, et tout particuliA?rement celui du cA?dre, infuse lentement les cigares. Je trouve qua��au cours des six premiers mois, les cigares en boA�tes de cA?dre sont perturbA�s par la saveur acide du bois. Cette aciditA� tend A� diminuer avec le temps et A�ventuellement la��harmonie des saveurs retourne au cigare. Cependant, notre choix de disposer les cigares dans notre tabac avec un troisiA?me anneau qui est placA� au pied du cigare pour mieux le protA�ger, contrecarre la��offensive du bois, et rA�affirme les saveurs et arA?mes de nos cigares.

Bien que je recommande de laisser vos cigares au repos dans leur boite pendant un mois, notre choix da��emballage permet A� nos cigares de rester parfaitement balancA�s et savoureux dA?s leur premier jour en boite.